Farsettiarte

Samedi, 30 Mai, 2015
Fran├žais
Farsettiarte, Prato, Italie
Les tableaux proposé a cette vente sont   FAUX
Lettre de Jean FABRIS en français et italien:

FARSETTI ARTE
Viale della Republica
59100 PRATO
Italia

Le 25 mai 2015

Madame, Monsieur,
 
Vous proposez à la vente aux enchères le 30 mail 2015, deux œuvres attribuées à Maurice UTRILLO :
 
 LOT 585
Place du Tertre à Montmartre
Huile sur toile – 50 x 61 cm
Signé en bas à droite : Maurice, Utrillo, V,
Titrée en bas à gauche : Montmartre
 
LOT 614
La Maison de Mimi Pinson sous la neige
Huile sur toile – 50 x61cm
Signé en bas à droite : Maurice, Utrillo, V,
Titrée en bas à gauche : Montmartre
 
 
Ces deux tableaux sont apocryphes, en ma qualité de détenteur du droit moral de Maurice UTRILLO, je vous prie de bien vouloir les retirer de votre vente.
Si ces tableaux me sont présentés je les ferai saisir.
 
Bien Cordialement
 
                                                                       Jean FABRIS

Lot 614
Maison de Mimi Pinson sous la neige
Huile sur toile – 55 x 61 cm
signée en bas à droite : Maurice, Utrillo, V,
Titrée en bas à gauche : Montmartre.


Sujet exploité plus de 300 fois par  Maurice UTRILLO. Il conserve à chaque nouveau tableau de la Maison de Mimi Pinson le décor de la Butte Montmartre.
- 1.  signature en bas à droite « Maurice, Utrillo, V, » : apocryphe
        titre en bas à gauche, « Montmartre » : Faux
-2.  Le lampadaire à gauche  de la rue du Mont-Cenis trop appliqué sur le mur.
       Les personnages du même côté, plus bas, ne sont pas de la main d’Utrillo ; comme la silhouette plantée    devant la Maison de Mimi Pinson, aucune similitude avec une silhouette créée par l’artiste.
La rue du Mont-Cenis nous apparait construite dans un sens contraire à son existence.
La rue du Mont-Cenis est descendante en direction de Saint-Denis, alors que présentement la rue du Mont-Cenis semble montante vers la Place du Tertre.
La toiture de la Maison de Mimi Pinson présente au premier plan : un pignon très important sur lequel est posé la mitre d’une cheminée en terre cuite rouge – Dans l’historique de cette vieille maison, tous les peintres qui se sont attachés à la reproduire en descendant.
Vous avez l’immeuble  au coin de la rue Saint-Vincent et rue du Mont-Cenis : au rez de chaussée se trouvait un café « La Belle Gabrielle », dont parle Francis CARCO, cet établissement tenu par Marie Vizier était  très attaché à UTRILLO qui éprouvait des sentiments profonds pour Marie Vizier.
Je ne retrouve à aucun moment dans cette peinture la manière de peindre de Maurice UTRILLO, que ce soit sur la Maison de Mimi Pinson, ou sur la Rue du Mont-Cenis bordée d’immeubles ou de pavillons.
Rien ne peut-être considéré comme une peinture de Maurice UTRILLO.

Ce tableau est un contrefaçon. 
 
Lot 585
Place du Tertre à Montmartre
Huile sur toile – 55 x 61 cm
signée en bas à droite : Maurice, Utrillo, V,
Titrée en bas à gauche : Montmartre.



C’est sur cette place du Tertre « si chère à Utrillo » que Sacha GUITRY tourne ses dernières séquences de son film « Si Paris nous était conté ». Utrillo partira par la suite faire sa cure à DAX, où il s’éteindra le 5 novembre 1955. Rappelons que vers les années 1910, le peintre proposait au public, à la vente ses premiers tableaux de « l’époque Blanche », posés sur le trottoir .
A Montmartre la famille UTRILLO marque sa présence à de nombreux endroits ; Utrillo a peint la plupart des rues et plusieurs fois le même sujet. On peut dire que Maurice Utrillo a coucher sur le pavé, alors qu’il était ivre mort.
Pourquoi  ce tableau ne peut correspondre à l’esprit du peintre, pour les raisons que je viens d’énoncer et pour des maladresses qu’on ne peut attribuer à Maurice Utrillo..
1.      Les arbres sur la Place du Tertre : un des arbres se dresse devant trois ouvertures de fenêtres.
2.      Le kiosque à journaux est très mal placé par sa position, il fait disparaitre des bâtiments – ce kiosque ne ressemble à rien, il est bâclé, manque de tenue et d’élégance pour un lieu prestigieux comme la Place du Tertre. - voir carte postale Noir et blanc, située dans les mêmes dates où ce tableau a été peint. –
3.       La perspective de la rue Norvins est mauvaise, elle est bouchée à son extrémité en direction de la rue Lepic (beaucoup plus bas).
4.      Sur la place,  même le restaurant de « la Mère Catherine », est très mal représenté, sa façade n’a rien à voir avec la construction de ce bâtiment.
5.      Les silhouettes sont faméliques, elles ne sont pas dans le mouvement où Maurice Utrillo les animait. Il y a  également en façade à droite, un store qui recouvre un semblant de devanture qui n’a rien à voir avec les immeubles de la Place du Tertre. 

C’est pourquoi en ma qualité de détenteur du droit moral, j’affirme, sans aucun parti pris que c’est un mauvais tableau.

_________________________________________________________________________________________________
FARSETTI ARTE
Viale della Repubblica
59100 PRATO
Italia  

Il 25 maggio 2015  
 
Gentile Signora, Egregio Signore,
 
propone alla vendita all’asta, il 30 maggio 2015, due opere attribuite a Maurice UTRILLO :
 
LOTTO 585
Piazza del Tertre a Montmartre
Olio su tela – 50 x 61 cm
Firmato in basso a destra: Maurice, Utrillo, V,
Intitolato in basso a sinistra: Montmartre
 
LOTTO 614
La Casa di Mimi Pinson sotto la neve
Olio su tela – 50 x61cm
Firmato in basso a destra: Maurice, Utrillo, V,
Intitolato in basso a sinistra: Montmartre
 
 
Questi due quadri sono apocrifi. In mia veste di titolare dei diritti morali di Maurice UTRILLO, la pregherei cortesemente di non procedere alla loro vendita.
Qualora questi quadri dovessero essere messi in vendita, chiederei il loro sequestro.
 
Cordiali saluti
 
                                                                       Jean FABRIS


Lotto 614
Casa di Mimi Pinson sotto la neve
Olio su tela – 55 x 61 cm
Firmato in basso a destra: Maurice, Utrillo, V,
Intitolato in basso a sinistra: Montmartre.


Tema sfruttato più di 300 volte da  Maurice UTRILLO che conserva, per ogni nuovo quadro della Casa di Mimi Pinson, la cornice rappresentativa della Butte Montmartre.
- 1.    Firma in basso a destra «Maurice, Utrillo, V,»: apocrifa
Titolo in basso a sinistra, «Montmartre»: Falso
-2.     Il lampione a sinistra della via Mont-Cenis è troppo poggiato contro il muro.
I personaggi situati sullo stesso lato, più in basso, non sono stati dipinti da Utrillo, così come la silhouette posta davanti alla casa di Mimi Pinson che non assomiglia affatto a quella creata dall’artista.
La via del Mont-Cenis sembra rappresentata in un senso contrario a quello realmente esistente.
Infatti, la via del Mont-Cenis discende in direzione di Saint-Denis, mentre nel quadro messo in vendita la via del Mont-Cenis sembra salire verso la Piazza del Tertre.
Il tetto della casa di Mimi Pinson presenta in primo piano un pignone molto importante sul quale è posto la mitra di un camino in terracotta rossa. Nella cronistoria di questa antica casa, tutti i pittori l’hanno riprodotta in modo discendente.
C’è un edificio situato all’angolo della via Saint-Vincent e della via del Mont-Cenis: nel pianterreno, si trova un bar «La Belle Gabrielle», di cui parla Francis CARO. Questo bar era gestito da Marie Vizier, molto legata a UTRILLO che provava sentimenti molto profondi per questa donna.
Non ritrovo mai in questo quadro il modo di dipingere di Maurice UTRILLO, sia per quel che riguarda la Casa di Mimi Pinson che per quel che riguarda la via del Mont-Cenis fiancheggiata da edifici o villini.
Nulla può essere considerato essere dipinto da Maurice UTRILLO.

Questo quadro è una contraffazione. 
 
 
Lotto 585
Piazza del Tertre a Montmartre
Olio su tela – 55 x 61 cm
Firmato in basso a destra: Maurice, Utrillo, V,
Intitolato in basso a sinistra: Montmartre.



È su questa piazza del Tertre «così cara a Utrillo» che Sacha GIUTRY ha girato le ultime sequenze del suo film «Se Parigi mi fosse stata raccontata». Utrillo partirà dopo seguire la sua cura a DAX, dove si spegnerà il 5 novembre 1955. Va ricordato che negli anni 1910, il pittore vendeva direttamente al pubblico i suoi primi quadri del «periodo Bianco» sistemati sui marciapiedi parigini.
A Montmartre, la famiglia segna la propria presenza in numerosi luoghi. Utrillo ha dipinto la maggior parte delle strade ed, a varie riprese, lo stesso tema. È possibile affermare che Utrillo ha dormito in strada quando era ubriaco fracido.
Questo quadro non rientra quindi nella sfera delle opere dipinte da Maurice Utrillo per i motivi che ho appena esposto e per le sviste che non possono affatto essergli attribuite.
1.      Gli alberi della Piazza del Tertre: uno degli alberi si erge davanti a tre aperture di finestre.
2.      L’edicola è posizionata molto male. Fa scomparire gli edifici. L’edicola non assomiglia a nulla, è stata dipinta in una maniera raffazzonata. Non possiede il decoro e l’eleganza di un luogo prestigioso come la Piazza del Tertre – vedi cartolina in bianco e nero, realizzata nello stesso periodo in cui è stato dipinto il quadro.
3.       La prospettiva della via Norvins è errata. È ostruita nella sua estremità in direzione della via Lepic (molto più in basso).
4.      Sulla piazza, anche il ristorante di «la Mère Catherine» è rappresentato male. La sua facciata non ha nulla a che vedere con la costruzione di questo edificio.
5.      Le figure sono fameliche. Non possiedono il movimento con cui Maurice Utrillo le animava. Vi è, sulla facciata a destra, una tapparella che ricopre una specie di vetrina che non ha nulla a che vedere con gli edifici della piazza del Tertre. 

Ecco perché in mia veste di titolare dei diritti morali di Maurice Utrillo, affermo, senza alcun preconcetto, che questo quadro è un falso.

Vendita_asta | by Dr. Radut